Booster les graphismes de votre PC avec le SLI

Chaque année, les graphismes des jeux de dernière génération atteignent des nouveaux sommets de réalisme. Mais pour en profiter au maximum, il vous faut un PC qui en a dans le ventre ! Et pour ça, le SLI, combinaison de 2 cartes graphiques NVIDIA, peut vous aider.

NVIDIA SLI

Derrière ce sigle – Scalable Link Interface – il y a une technologie créée par 3dfx en 1998 sous le nom de Scan line Interleave et popularisée par Nvidia en 2004 qui permet de combiner dans un même PC les performances de deux cartes graphiques GeForce… voire plus encore. Une technologie tellement prometteuse qu’elle fut déclinée par la concurrence sous le nom de CrossFire.

Alors, votre carte graphique accuse les années et commence à fatiguer ? Au lieu d’en changer pour un modèle haut de gamme, rachetez la même pour les monter en SLI et offrez à votre ordi une cure de jouvence à prix réduit. Et si vous avez plutôt le profil de celui qui ne veut que le meilleur pour son PC, un SLI de cartes graphiques très haut de gamme vous garantira les plus beaux graphismes qui soient et une durée de vie de votre machine accrue. Quelle que soit la raison, nous vous détaillons tout ce qu’il faut faire pour une installation de SLI réussie.

Les points à vérifier

Avant toute chose, vérifiez que les cartes graphiques (CG) qui vous intéressent supportent le SLI. Ensuite, le plus simple est de choisir deux cartes identiques pour obtenir les meilleures performances. Mais vous pouvez aussi choisir des CG de fabricants différents et de fréquences différentes à condition que leur modèle de GPU, leur mémoire interne et leur largeur de bus soient identiques. Comparez les CG entre lesquelles vous hésitez.

Un point important à prendre en compte lorsqu’on monte ses cartes en SLI est la dissipation de la chaleur. Si l’espacement des CG est imposé par la carte mère, il faut qu’il soit suffisamment grand pour ne pas qu’elles se touchent. C’est d’autant plus important pour les CG “custom” (plus performantes, moins bruyantes, mais qui rejettent l’air chaud dans le boîtier) que pour les “blower” (qui soufflent l’air en dehors). Attention donc à avoir un boîtier suffisamment grand pour maintenir une température raisonnable.

Une fois votre choix de CG effectué, assurez-vous que votre carte mère ait la connectique adaptée, soit 2 ports PCI-Express x8 minimum. Geforce propose une liste des cartes mères compatibles.

Enfin, le SLI étant assez gourmand, il vous faudra investir dans une alimentation suffisamment puissante et compatible SLI. Calculez ici les besoins exacts de votre PC.

Attention, tous les jeux ne sont pas optimisés pour fonctionner en SLI. Vérifiez les jeux compatibles SLI.

Installation hardware

• Éteignez votre ordinateur, débranchez tous les câbles puis retirez le panneau latéral de votre PC pour avoir accès à la carte mère. Prenez bien soin de décharger votre électricité statique en touchant une pièce métallique quelconque avant votre carte mère ou vos CG. Installez la deuxième carte graphique dans un emplacement PCI-Express. Si votre carte mère possède plus de 2 emplacements PCI-E, consultez son manuel d’utilisation pour savoir quels emplacements sont recommandés pour l’installation de plusieurs CG.
• Branchez votre deuxième carte graphique sur le bloc d’alimentation grâce au cordon d’alimentation PCI-E.
• Reliez les deux cartes avec le pont SLI (inclus avec la carte mère et/ou la CG). Il en existe plusieurs modèles, à choisir en fonction de votre configuration.
• branchez votre cable vidéo soit sur le port de la carte originale – si vous upgradez – soit sur la CG la plus proche du processeur et rallumez votre ordinateur.

Installation software

• Désinstallez vos anciens pilotes de CG puis téléchargez les derniers pilotes pour chaque carte graphique en utilisant Geforce Experience.
• Depuis le bureau, faites clic-droit puis sélectionnez « panneau de configuration NVIDIA ». Dans le menu « Configuration SLI, Surround et Physx », choisissez l’option « Maximiser les performances 3D » et cliquez sur « Appliquer ». Ne vous inquiétiez pas, l’écran risque de s’éteindre et se rallumer plusieurs fois pendant la configuration.

Un SLI peut en cacher un autre

Nous avons choisi de vous parler principalement du SLI « classique » qui combine 2 cartes graphiques, mais on peut en combiner 3 (3-way SLI ou Tri-SLI) ou même 4 (4-way SLI). Nvidia a également sorti des cartes graphiques qui possèdent 2 GPU identiques, qu’il est possible de monter en SLI à leur tour ! On appelle ça le « Quad-SLI ».

Le Tri SLI de notre PC Manticore

Le Tri SLI de notre PC Manticore

SLI à haute vitesse

Les dernières générations de cartes Nvidia, les GTX 1070 et GTX 1080, offrent une bonne surprise aux gamers : leur architecture GPU Nvidia Pascal permet en effet de doubler la vitesse de transfert entre les cartes graphiques reliées par SLI ! Pour en tirer pleinement parti, le constructeur a sorti le pont SLI HB (High Bandwith ou haut débit), qui utilise les deux connecteurs SLI de chaque carte. Problème : cette approche ne permet plus les SLI de plus de deux cartes.

Maintenant que vos deux CG fonctionnent main dans la main, lancez tous vos jeux (compatibles) juste pour le plaisir de pouvoir régler les graphismes sur Ultra ! Ou peut-être voudrez-vous explorer le monde incroyable de la réalité virtuelle ? Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter GL HF !

Quels sont les OS compatibles avec le SLI ?
Toutes les versions de Windows depuis XP 32 bits ainsi que Linux (32 et 64 bits)

Est-ce que le SLI supporte le multi-écran ?
Oui, vous pouvez connecter jusqu’à 6 écrans au total. La configuration du multi-écran se fait dans le panneau de configuration NVIDIA.

  • Pour avoir la chance de posséder un SLI de MSI GTX 970, je trouve cette technologie NVidia mieux « géré » que le Crossfire d’AMD.

    Le menu « Geforce expérience », qui permet, entre autre, d’optimiser les graphismes de vos jeux en fonction des composants de votre machine, est bien plus lisible et pertinent que l’application « AMD Gaming Evolved » (par Raptr). Cette dernière est certes complète, mais aussi très fouillis (on peut accéder à des options via l’interface ou le site, et c’est là que c’est un peu le bordel…) et souvent buggé. Tandis que chez NVidia, c’est net, concis, on ne tourne pas en rond dans les menus pour trouver une option basique, et je trouve les propositions de réglages graphiques tout à fait adaptée à ma config. Ce qui n’est pas du tout le cas avec AMD…

    Ceci dit, côté performances, je ne suis pas non plus tout à fait conquis par NVidia… Je m’attendais vraiment à tout faire tourner en Ultra avec un tel Setup (i5 4690K, 16 Go 2400MHz, SSD 850 EVO 1To…). Ce qui n’est pas le cas. « Rise of the Tomb Raider » tourne en « élevé », mais pleins de paramètres sont en « moyen ». « The Division » a lui aussi du mal, et tourne avec le même niveau de graphismes. Et je ne parle pas d’Assassin’s creed: Unity… Pour l’heure, seul « Forza Motorsport 6 Apex » et « L’ombre du Mordor » tournent en full ultra à 60 fps constants. Il me faudrait peut être un i7…