Claviers de salon : promotion canapé

Par Marc “Kyramla” Stocker, chef produit périphériques et écrans PC et surtout gamer de premier ordre (rien à voir avec Star Wars). Passionné, Marc l’est autant des jeux en eux-mêmes que de tout ce qui gravite autour, des périphériques gaming aux déclinaisons culturelles en passant par l’esport.

clavier salon roccat zoom

Depuis que le PC est PC et depuis que le canapé est canapé, des joueurs aventureux ont cherché à joindre ces deux passions et les lier ensemble. Cependant, entre les solutions peu ergonomiques et celles inefficaces, rien n’était vraiment utilisable confortablement et avec un certain niveau de performance ou de précision. Sauf que ça… c’était avant.

Hier, les solutions pour jouer sur PC depuis son canapé n’étaient pas légion. Il y avait soit la manette, soit le clavier sans-fil calé sur les genoux, avec la souris (sans-fil également) posée sur une BD à côté, qui glissait régulièrement. L’avantage ? C’est du sans-fil, c’est pratique. Sauf que comme le PC n’est pas toujours proche, la connexion n’est pas forcément stable et la précision peut être hasardeuse. Si vous ajoutez à cela la position absolument pas ergonomique, on pouvait oublier toute performance pour du jeu en ligne. Ça dépannait, mais c’est tout.
L’une des solutions était (et est toujours) les claviers multimédias avec leur pad de navigation à l’emplacement du clavier numérique. Excellent pour naviguer, mais déplorable pour jouer.
Concernant la manette, elle est toujours aussi utile, mais que pour certains jeux ! Un Assassin’s Creed ou un Batman sera bien plus plaisant à la manette, de même qu’un jeu de voiture. En revanche, jouer à un RTS, un MOBA ou un FPS devient bien plus ardu si on souhaite progresser sur le ladder.
Aujourd’hui, une nouvelle catégorie arrive, celle des claviers de salon. Clairement, là où les claviers sans-fil permettaient le dépannage, ceux-ci ont vocation à s’y installer durablement. L’argument principal ici est que le clavier et le tapis de souris vont faire partie d’un seul et unique bloc.

Pourquoi c’est une bonne idée

Honnêtement, on peut se demander pourquoi les constructeurs ont investi dans un produit aussi particulier. Ne tournons pas autour du pot, ce clavier si particulier répond parfaitement aux besoins du joueur qui veut profiter de son PC gamer depuis son canapé. Et il suffit de dresser une liste comparative des points forts et points faibles de ces produits face aux manettes et claviers sans fil pour s’en rendre compte :

  Clavier sans-fil Manette Clavier de salon
Stabilité / Confort X
Connexion stable X
Précision du pointeur X X
Nombre de boutons X
Prix X
Encombrement X

 

Razer Turret

Le Razer Turret (cliquez pour zoomer)

Le clavier de salon s’adresse donc aux joueurs qui cherchent une bonne expérience de jeu, mais qui sont prêts à faire des concessions, notamment sur l’encombrement. Une manette se planque facilement dans le tiroir quand votre bien-aimé(e) arrive. Un clavier + souris avec un câble de 4 mètres… un peu moins !
De plus, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un certain investissement puisqu’il faut compter minimum 130€ avec le Corsair Lapdog. Celui-ci n’est que le « cadre » dans lequel votre clavier K65 ou K70 va venir s’enchâsser. C’est génial… si vous en avez déjà un !
Les Roccat Sova (membrane ou mécanique) sont les plus complets et les plus encombrants, tandis que le Razer Turret vient compléter le tableau avec un mix entre un clavier sans-fil de navigation et de gaming. Design et très peu encombrant, il a aussi un tapis de souris ridiculement petit pour envisager de jouer sérieusement.

A éviter comme la peste pour le compétitif

clavier salon roccat

Le Roccat Sova (cliquez pour zoomer)

Vendu par les constructeurs comme LA réponse à tous vos problèmes, ce n’est pas forcément le cas. Ne nous voilons pas la face, ce n’est absolument pas optimisé pour du jeu compétitif. En effet, il s’agit peut-être de légers détails, mais tous ont leur importance. Et ce, sans parler des différences d’affichage entre une TV et un écran d’ordinateur (rapidité entre autres).
Par exemple, même si le clavier est bien calé sur vos genoux, il ne sera pas parfaitement stable. Et cela fait la différence. Posé sur une table basse, les coussins le feront plus glisser qu’autre chose, ce qui n’est pas vraiment le but de la manœuvre.
Enfin, il faudra penser à votre casque. Privilégiez un long câble ou un sans-fil, car tous les claviers ne permettront pas de brancher votre casque directement dessus ! Et sans casque, oubliez tout jeu compétitif avec vos amis ou coéquipiers.
Tout n’est pas à jeter concernant le jeu en ligne, je pense notamment aux MMO, aux jeux indés, aux jeux en tour par tour… Qui n’a pas pesté devant un Civilization (ou un Heroes of Might & Magic) après avoir passé 5h assis dans son fauteuil en souhaitant être plus affalé mais en continuant à jouer (allez, juste un tour de plus…) ?

Clairement, ces claviers sont une bonne idée. Mais ils ne s’adressent qu’à un type de joueur bien particulier, alors vérifiez que vous en faites partie avant d’investir !

  • Nikonographe

    Dans le même ordre de prix, on peux regarder chez http://www.nerdytec.com/ pour un Couchmaster 😉 Ou s’en fabriquer un, si on est un peu débrouillard, pour 30€ tout au plus : fabriqué, et approuvé depuis 1 an désormais 🙂

    • Mobius

      Oh tu as réussi à en faire un toi même, aussi confortable que l’original ? J’aimerais bien des photos et des conseils si possible 🙂

      • Nikonographe

        Aussi confortable, je ne sais pas, mais il l’est bien assez pour que j’y passe mes soirées depuis 1 an avec le plus grand plaisir, sans douleur, inconfort ou gêne en jeux. Pour les coussins : mousse à matelas (matelas sur leboncoin ou cdiscount) et housse de traversin, pour le support contreplaqué de 10 ou 15mm et tasseau de 30x50mm environ. Prévoir de la peinture et éventuellement du vernis. Si tu as des questions précises, on pourra échanger par mail au besoin 🙂

  • JL ZED

    J’ai pas lu les autres commentaires mais pour gaucher ?