Écrans PC : technologies de dalles et utilisations

Dans la grande famille des écrans PC, on distingue désormais de nombreux produits différents. En plus des traditionnels affichages de type TN on trouve sur le marché des écrans IPS, PVA et MVA. Chaque famille d’affichage à ses avantages, ses défauts et parfois beaucoup d’idées reçues.

dalle IPS

Asus ROG Swift PG248Q G-Sync

24 pouces de dalles TN pour cet écran gamer Asus ROG Swift PG248Q G-Sync

TN la répandue

Technologie la plus fréquente, l’affichage de type TN (Twisted Nematic) est aussi le moins cher de tous. Ce type d’écran a depuis longtemps la préférence des joueurs parce qu’il conjugue un excellent taux de rafraîchissement avec un prix très abordable. Il permet d’afficher un plus grand nombre d’images par seconde. Avec un taux de réponse allant jusqu’à une milliseconde, ces dalles sont les plus adaptées pour les jeux sur des configurations musclées. Un autre point fort de ce type de dalle est leur bon taux de contraste statique qui est rarement inférieur à 1000:1.

Le revers de la médaille est dans la colorimétrie proposée et les angles de vue des affichages TN. La technologie est en effet moins performante dans le respect et la vivacité des couleurs. Plus pâles, parfois délavées, l’entrée de gamme en TN est souvent pris en défaut face à une dalle IPS ou MVA. Les modèles plus évolués proposent cependant des couleurs moins piquantes mais tout à fait honnêtes et justes.

Les angles d’affichage sont par contre irrémédiablement moins bons que les autres technologies. Les pires écrans TN ne s’ouvrent qu’à 50°. Les meilleurs atteignent les 170° sans trop de dégradation de l’image. En dehors des angles prévus par le fabricant, l’affichage sera soit plus pâle soit plus sombre et ira jusqu’à un obscurcissement global de l’image ou un rendu absolument invisible et inexploitable. A noter que les angles verticaux sont un peu plus faibles que les angles horizontaux.

Les écrans TN sont de bons choix pour les activités les plus courantes et les joueurs. Ce sont les modèles les plus économiques du marché. Ils permettent d’atteindre de grandes diagonales et pour un prix modeste.

Voir tous nos écrans TN

AOC C3583FQ/BS - Incurvé - FreeSync

En MVA, on trouve aussi des écrans haut de gamme comme ce AOC C3583FQ/BS incurvé FreeSync

PolyVAlente

Viennent ensuite les dalles VA. Qu’il s’agisse de MVA ou PVA, elles s’appuient sur la même technologie. Avec un angle de vision plus large, un taux de contraste statique plus élevé, cette solution est très satisfaisante pour un usage multimédia mais également pour les solutions de travail graphiques. Les taux de contraste statique des écrans VA récents atteignent les 5000:1 ce qui leur offre des noirs très denses et profonds, leur ouverture atteint les 178° sans trop délaver les couleurs.
Ce type de dalles offre une vitesse de rafraîchissement pas forcément glorieuse. Certaines atteignent désormais les 8 ms ce qui reste acceptable pour un joueur occasionnel.

De nombreuses déclinaisons de la technologie initialement lancée par Fujitsu sont désormais disponibles sur le marché : P-MVA, S-MVA, AMVA, c-PVA, A-PVA. Il s’agit souvent de variantes propres à différents constructeurs avec chacune des modifications sensibles de la technologie mais dont les grandes lignes reprennent les qualités, et les défauts, du MVA d’origine.

Les dalles VA ont fortement progressé et représentent une sorte de milieu entre le TN et l’IPS. Leur tarif étant de plus en plus abordable, elles sont intéressantes pour les configurations touche à tout que l’on ne veut pas spécialiser et restent particulièrement séduisantes en usage multimédia pour la vidéo avec leurs excellents contrastes.

Voir tous nos écrans VA

Et nos références MVA

 Ecran PC graphisme Eizo ColorEdge CG248-4K + Visière + Sonde

Bon exemple du potentiel de l’IPS pour les graphistes avec l’Eizo ColorEdge CG248 4K

IPS la prometteuse

Enfin, les dalles IPS (In-Plane Switching) sont, elles-aussi, déclinées en plusieurs groupes technologiques : e-IPS, S-IPS, H-IPS, IPS-Pro pour les plus connues. Chacune de ces technologies s’est spécialisée dans une caractéristique principale mais toutes ont pour point commun d’offrir une couverture colorimétrique supérieure aux écrans TN et VA

Le P-IPS séduit les graphistes avec une colorimétrie sur 30 bits.
L’E-IPS a tenté de rattraper son retard sur le TN en termes de réactivité et propose des temps de réponse de l’ordre de 2 ms.
Samsung a lancé le PLS, une variante plus abordable…

L’ensemble de ces dalles a l’énorme avantage de proposer un très grand angle de vision qui atteint les 178°. La colorimétrie des écrans de ce type est également plus juste, plus facile a calibrer pour l’approcher d’un profil de couleur parfait au sein d’une chaîne graphique. Nombreux sont les écrans de ce type à proposer un excellent respect des couleurs, les plus haut de gamme offrent même un profil 100 % compatible avec l’espace colorimétrique Adobe RGB au sein d’une chaîne graphique. Un point intéressant à souligner pour ceux désirant travailler l’image ou la vidéo sur leur PC.

La réactivité de ces écrans est parfois loin des résultats des solutions de type TN à prix égal. Les meilleurs écrans IPS affichent d’excellent résultats avec du 2 ms pour les dalles de 23 pouces et inférieure et du 4 ms pour les plus grandes diagonales. Mais les constructeurs redoublent d’efforts et les écrans IPS font de très gros progrès à ce niveau. Si la tendance se confirme, ils pourraient alors bien devenir le meilleur des choix.

Les écrans IPS sont donc parfaits pour un usage graphique. Pour les joueurs, cela dépend du type de jeu : pour les FPS et autres titres qui demandent une vitesse d’affichage élevée, la question mérite d’être posée. Mais tous les joueurs n’ont pas ce besoin, auquel cas l’IPS peut être un très bon choix. Si vous n’êtes ni joueur, ni graphiste, les écrans IPS ont de sacrés atouts comme l’avantage d’être utilisables à plusieurs grâce à leur excellents angles de vision.

Voir tous nos écrans IPS

Il n y a donc pas d’affichage parfait, aucune technologie ne parvient à réunir l’ensemble des qualités des autres.

Cette affirmation peut être nuancée en choisissant des modèles très haut de gamme. Ceux-là compenseront d’une manière ou d’une autre les handicaps liés à chaque technologie. Il y aura cependant toujours un point sur lequel une dalle aura l’avantage sur l’autre. L’Oled mettra peut-être tout le monde d’accord mais cela reste encore hypothétique. Avant lui, l’IPS pourra aussi se positionner comme technologie de choix. Pour bien choisir sans dépenser tout son budget dans l’affichage, il faudra donc bien orienter son choix suivant son usage (n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat écrans PC pour cela). Ou alors investir en conséquence sur ce poste.

  • Maitre Pomme

    Petite interrogation ;

    « L’Oled mettra peut-être tout le monde d’accord »

    ça signifie quoi ? Cette technologie n’est pas déjà diffusé sur des moniteurs ?

    • Bonjour Maitre,

      Cela signifie que cette technologie a beaucoup d’atouts en termes de qualité d’image – cf. http://blog.materiel.net/loled-la-tv-de-demain-cest-pour-bientot/ – mais on ne peut présager de son futur sur le terrain des moniteurs; Car pour répondre à votre seconde question, non, elle n’est pas encore diffusée et les premiers modèles ont même du mal à venir. Dell en avaient dévoilé au CES de janvier mais depuis…

      • Maitre Pomme

        Merci pour ces précisions bienvenue 🙂
        Petit HS :
        Gamekult conseil de ne pas investir dans un écran TV sans le HDR actuellement, quitte à attendre quelque mois. Qu’en est-il des moniteurs une fois de plus ? Cette avancé est elle en marche pour se démocratiser ?