Jan Jonas, EVGA : « il est important de choisir une solution intelligente pour votre refroidissement GPU »

Kingpin, iCX, ACS² Cooling… Ces termes sont devenus familiers pour nombre de gamers. Ils sont la propriété d’EVGA qui ne cessent de s’affirmer comme un acteur majeur du marché des cartes graphiques, principalement pour sa capacité à innover dans les solutions de refroidissement intégrés. Une vraie marque de fabrique pour le constructeur qui a démarré dans le GPU il y a 18 ans. Aujourd’hui, les travaux de la R&D d’EVGA se retrouvent dans le système iCX, ses neuf sondes thermiques et son fusible. Nous avons voulu en savoir plus sur la trajectoire de la marque avec Jan Jonas, son responsable marketing gaming.

Q : Pourquoi les constructeurs développent-ils leur propre système de refroidissement par comparaison à ceux des fondeurs ?

JJ : Les cartes graphiques Founders Edition reposent sur un système de type blower qui est limité en termes de refroidissement. Or, un meilleur refroidissement procure de meilleures performances, raison pour laquelle nous offrons toujours la technologie la plus efficace. L’innovation joue un rôle prépondérant chez EVGA. Nous avons commencé en 2002 avec le premier refroidissement par caloducs, l’ACS² Cooling. Aujourd’hui, toutes les marques de cartes graphiques utilisent des caloducs. C’est la même chose pour la technologie iCX. Je suis sûr que c’est le futur et que d’autres voudront encore nous copier.

Q : les systèmes dits blower expulsent l’air chaud du boîtier. Comment un système avec Heatpipe et ventilateurs peut-il faire mieux ?

JJ : Les systèmes de refroidissement blower comme on en trouve sur les Founders Edition NVIDIA fonctionnent mais sont limités. C’est encore plus le cas avec l’architecture Pascal et le GPU Boost 3.0 qui est un élément de performance important pour la CG. Si vous voulez donc tirer le meilleur du GPU, il est important de choisir une solution intelligente pour votre refroidissement.

Pour construire notre système iCX, nous sommes repartis de la base. Comment améliorer le refroidissement de chaque zone de la carte graphique ? Cela commence par les baseplate et backplate qui touchent tous les composants vitaux de la carte et qui utilisent des ailettes entrelacées pour éliminer plus de chaleur. Le dissipateur de chaleur et son design aérodynamique est en contact à de multiples endroits avec cette baseplate et il intègre une série de « petits trous » et d’ailettes semi-ouvertes pour diriger l’air.

Q : Les séries 10 de NVIDIA ont réduit la chauffe du GPU avec une consommation en baisse. Quel impact cela a-t-il sur la technologie iCX et sur votre offre plus globalement ?

JJ : C’est toute la raison d’être du système iCX qui fonctionne à merveille avec l’architecture Pascal de NVIDIA. Vu que les GPU ont besoin de moins d’énergie, et donc chauffent moins, nous avons décidé qu’il devenait, de fait, plus important de surveiller les autres éléments de la CG comme la mémoire ou les zones de ventilation. Car oui, ces dernières chauffent également et une seule sonde n’est plus assez. Avec ses 9 sondes, l’iCX se place on ne peut mieux !

Les emplacements des 9 sondes thermiques sur une EVGA GTX 1080.

Q : Comment mettez-vous au point vos systèmes de refroidissement. ?

JJ : Nous passons beaucoup de temps à brainstormer et à finaliser les idées d’amélioration de nos systèmes de refroidissement. S’en suit une batterie de test pour voir comment les composants se comportent et surtout s’ils le font comme nous le souhaitons. Une fois ces résultats validés, on passe à la phase design.

Q : Et combien de temps cela prend-il de concevoir un nouveau système ?

JJ : De l’idée de départ au produit final, cela peut prendre jusqu’à une année complète.

Q : Cela représente quoi en termes d’équipes et de missions ?

JJ : Nous avons une équipe dédiée au hardware, une à la température et une dernière qui se charge de l’aspect software. Rien que l’équipe dédiée au refroidissement représente 20 personnes. Toutes nos équipes techniques sont basées à Taiwan.

Q : L’innovation, ce sont aussi les dépôts de brevets. Combien en avez-vous déposé ?

JJ : Rien que pour la technologie ICX nous avons publié 11 brevets mais nous en avons également d’autres pour les autres produits de la gamme.

Q : Vous en vendez l’exploitation ?

JJ : Ces brevets sont uniquement utilisés par EVGA, nous n’en vendons aucun.

Q : Quel est l’avantage du système de ventilateur asynchrones que vous avez intégré ?

JJ : Le système de contrôle asynchrone des ventilateurs est plus efficace pour refroidir la carte vu qu’il est couplé à des capteurs thermiques. Chaque ventilateur s’adapte et tourne à la vitesse nécessaire pour refroidir la zone qu’il couvre.

Voilà à quoi ressemblent les sondes thermiques.

Q : Vous avez évoqué les brainstormings amenant à la conception d’une carte graphique. Mais sur quels aspects vous concentrez-vous ? Vous en privilégiez certains ou attaquez tout de front ?

JJ : Une fois que vous avez défini l’objectif, dans le cas de l’iCX un refroidissement plus efficace et un confort d’utilisation ingame, vous devez réfléchir aux moyens de l’atteindre de la meilleure des manières. Sur la génération de cartes graphiques actuelles, cela amène à ajouter des capteurs pour contrôler toutes les parties vitales de la carte qui ne l’étaient pas comme la mémoire ou l’alimentation. Cette possibilité de gérer l’ensemble permet de mieux optimiser l’utilisation des ventilateurs.
Et pour revenir à votre question, nous explorons simultanément les différentes pistes de développement.

Q : Quels sont vos prochains projets ?

JJ : Restez connectés… ^^

Voir tous nos produits EVGA

  • Sinon ya le watercooling ça marche dix fois mieux ..