Les chaînes Hi-Fi connectées s’imposent

Au contact de la musique dématérialisée et les services de « streaming » à la Spotify, la chaîne Hi-Fi connectée est en harmonie avec les nouvelles pratiques des mélomanes.

La chaîne M-CR511 est une chaîne Hi-Fi réservée à la musique dématérialisée, qu’elle récupère via le réseau, Internet ou son port USB, qui permet de brancher une clé USB ou un disque dur.

Tout le monde sait ce qu’est une chaîne Hi-Fi. Mais la chaîne Hi-Fi dite « connectée », sa cadette, ne bénéficie pas du même indice de popularité. Entre les deux, les différences sont pourtant minimes mais fondamentales : grâce à la chaîne Hi-Fi connectée, la diffusion musicale bascule dans l’ère de la modernité et de la convivialité.

« Connectée » signifie que la chaîne Hi-Fi en question communique avec le réseau domestique et Internet. Parfois, elle ne se consacre qu’à cela – comme la chaîne M-CR511 de Marantz – et est dépourvue des équipements classiques tels que le lecteur CD et le tuner FM/AM.
Le plus souvent, elle bénéficie des mêmes attributs qu’une chaîne Hi-Fi standard et lui ressemble en tout point… ou presque.

Car ses fonctions « réseau » lui accordent un véritable bonus, à l’heure de la musique dématérialisée : elle est capable de piocher (ou « streamer ») parmi les fichiers musicaux stockés partout ailleurs dans la maison, de jouer les listes de lecture depuis Spotify, de contacter des milliers de radio Internet (webradios) dans le monde entier… Les connaisseurs verront une ressemblance avec les amplis connectés ou encore les enceintes connectées, dont Sonos est une marque phare. A raison, car le principe et le confort d’utilisation sont presque identiques mais sans le multiroom (plusieurs chaînes Hi-Fi, installées dans autant de pièces de l’habitation, forment un réseau à part entière et peuvent jouer un morceau de musique identique ou différent), exception faite de Samsung.

Une application mobile en guise de télécommande

Ainsi, une chaîne Hi-Fi connectée, bien qu’elle soit livrée avec une télécommande normale, est accompagnée d’une application iOS/Android.

Celle-ci permet de configurer la chaîne (l’accès au réseau notamment), de la contrôler (lecture/pause, etc.) et de paramétrer l’accès aux fichiers musicaux distants au travers du réseau. Ces fichiers peuvent être « streamés » à partir de l’ordinateur. Mais le NAS, qui peut accueillir sans sourciller toute l’audiothèque numérique de la maison, est un serveur audio ô combien plus pratique et efficace. La mise en relation entre la chaîne Hi-Fi et le NAS ou l’ordinateur s’effectue généralement sans difficulté et de manière automatique, le protocole UPnP/DLNA occultant les complexes réglages manuels.

L’application mobile fait office de télécommande (lecture, choix de la piste, etc.) et permet de sélectionner la musique numérique stockée sur un NAS par exemple.

Les bases étant posées, l’étape suivante consiste à déchiffrer les fiches techniques pour choisir sa chaîne Hi-Fi à bon escient.
On ne s’attardera pas sur les caractéristiques propres à toute chaîne, dont la puissance sonore, mais sur les spécificités d’une chaîne Hi-Fi connectée.

En premier lieu, la connexion au réseau s’opère-t-elle via le WiFi, une prise Ethernet ou le Bluetooth ?

Le WiFi a l’avantage d’être quasi universel et accorde davantage de liberté, dans le sens où la chaîne Hi-Fi peut être placée un peu partout dans l’habitation.

L’Ethernet est plus contraignant car il impose une prise réseau à proximité, provenant d’un commutateur réseau (ou switch), de la box Internet ou d’un module CPL. Mais sa stabilité et son débit sont incomparables. Ce sont des qualités indispensables pour les fichiers musicaux en très haute définition, donc très volumineux. Si l’on se contente de MP3 à 128 kbits/s, le WiFi convient, à condition que sa portée et sa puissance soient suffisantes. La plupart des modèles laissent le choix entre WiFi et Ethernet, et c’est tant mieux.

Quant au Bluetooth, il a l’avantage d’être présent sur la quasi-totalité des smartphones qui feront également office de source pour votre mini-chaine connectée. C’est un protocole particulièrement pratique lorsque plusieurs « DJ » ont la possibilité (l’autorisation ?? ^^) de diffuser leurs sons préférés et qui permet de bénéficier de tous les service en ligne. Le Bluetooth ne véhicule qu’un signal compressé (version 4.0 pour la meilleure qualité) et la portée limitée bien souvent à une dizaine de mètres (pour la classe 2, plus fréquente).

Attention, de plus en plus de chaines dites connectées sont uniquement Bluetooth : elles ne peuvent alors récupérer le son de manière autonome. Veillez bien à la connectivité en fonction de vos usages au moment du choix.

Le Flac, gage de qualité

S’ensuit la question de la compatibilité avec les différents types de fichiers audio. Le MP3, sans surprise, est omniprésent et le AAC et le WMA sont un peu moins répandus. Beaucoup de chaînes Hi-Fi prennent heureusement en charge des formats audio non compressés (WAV ou l’équivalent AIFF chez Apple) et décodent le format FLAC, dont la compression n’est pas destructive, avec un échantillonnage maximal de 192 kHz et de 24 bits. Pour rappel, le CD audio est échantillonné en 16 bits et en 44,1/48 kHz… Les mélomanes qui ont déjà opté pour ces formats de haute qualité en numérisant leur collection musicale seront vigilants sur cet aspect. Comme dit précédemment, un flux audio en haute définition requiert parfois plusieurs mégabits par seconde. Le réseau WiFi, le cas échéant, doit être à la hauteur.

Conçue par Sony, la SX7 offre une large connectivité (WiFi, Bluetooth, Spotify Connect) et une fonction multiroom.

Autre point à surveiller : la compatibilité avec les services de streaming audio. Les abonnés à Spotify, en particulier, apprécieront la possibilité de jouer leurs playlists directement sur la chaîne Hi-Fi. Qui plus est, si Spotify Connect est de la partie, ils n’ont pas à quitter l’application mobile de Spotify : la chaîne Hi-Fi est identifiée automatiquement en tant que lecteur musical. D’autres protocoles de communication et de « streaming » s’ajoutent parfois, les plus communs étant Airplay et Bluetooth.

Le premier s’adresse spécifiquement aux amateurs d’Apple et de iTunes, le second est plus universel pour transférer ou diffuser de la musique d’un smartphone à la chaîne Hi-Fi.

La fonction multiroom est quant elle plus rare sur les mini-chaines. Un détour par notre guide d’achat sur les enceintes connectées devrait aider les néophytes à mieux saisir ce jargon parfois technique.

On le voit, avec ses différentes options de connectivité, la chaine Hifi connectée se veut un excellent moyen d’écouter toutes ses musiques, que vous soyez un adepte du streaming, un inséparable de votre smartphone ou un fan de webradios pour écouter des stations du monde entier.

Voir toutes nos mini chaines Bluetooth Et toutes nos mini chaines WiFi