fbpx

NVIDIA Max-Q, l’intensité du jeu vidéo dans un portable poids plume

Conçu par NVIDIA, le design Max-Q réinvente le PC portable « gamer », allégé et aminci au point de devenir ultra-portable sans (trop) sacrifier de sa puissance de feu.

Surpuissants, les ordinateurs portables voués au jeu vidéo font le bonheur des gamers nomades. Mais méritent-ils la dénomination de portables alors qu’ils accusent un poids entre 4 et 5 kg, qu’ils mesurent parfois plus de 50 mm d’épaisseur ?

Une lourde et volumineuse machinerie est en effet requise pour alimenter et refroidir convenablement le processeur central (CPU) et le processeur graphique (GPU), obligés de fonctionner à plein régime pour satisfaire les jeux les plus exigeants.
Les ultra-portables sont au contraire silencieux et profilés, mais n’ont rien d’une machine de guerre.
L’idéal serait d’obtenir les performances d’un gros PC portable « gamer » dans le gabarit d’un ultra-portable, c’est-à-dire moins de 20 mm d’épaisseur et environ 2 kg. Annoncé il y a quelques mois par NVIDIA, le design Max-Q a pour objectif de s’en approcher.

Max-Q n’est pas une révolution, ni un nouveau GPU, et s’applique du reste à la génération actuelle de GPU de NVIDIA, baptisée Pascal, déjà à l’œuvre dans de nombreux PC portables pour gamers. Une GeForce GTX 1080 et la même configurée en Max-Q sont équipées des mêmes puces.

Peu de détails ont filtré, mais il n’y a pas de mystère : il s’agit d’ingénierie pure et dure et de perfectionnements en cascade, impliquant l’alimentation électrique du GPU, le dispositif de refroidissement (ventilateurs, etc.), le pilote logiciel et l’élaboration même du châssis. Ce n’est pas le cœur du processeur graphique qui est remanié, mais tout ce qui l’entoure. Dans un format aussi contraignant que celui d’un ultra-portable, l’enjeu est d’optimiser l’efficacité énergétique du GPU (le rapport entre performances et consommation électrique), de maximiser son refroidissement et de minimiser les nuisances sonores qui en résultent.

Max-Q est le point d’équilibre entre efficacité énergétique, refroidissement et nuisance sonore. Ce nom s’inspire de l’industrie aérospatiale, où Max-Q désigne la pression dynamique maximale qui s’exerce sur les engins spatiaux et conditionne leur conception.

Inadaptés en l’état à l’architecture d’un ultra-portable, trois circuits graphiques pour PC portables ont été déclinés en version Max-Q : GTX-1080, GTX-1070 et GTX-1060. Les principales caractéristiques techniques sont inchangées (finesse de gravure de 16 nanomètres, nombre d’unités de calcul, etc.), à l’exception des fréquences, comme le montre le tableau ci-dessous et de la consommation maximale.

Référence du circuit graphique GTX1080 GTX1070 GTX1060
Version Mobile classique Max-Q Mobile classique Max-Q Mobile classique Max-Q
Fréquence de base (MHz) 1566 1101-1290 1443 1101-1215 1506 1063-1265
Fréquence en mode « boost » 1733 1278-1468 1645 1265-1379 1708 1341-1480
Consommation (watts) 150 90-110 110 80-90 80 60-70

 

La fréquence d’un circuit graphique Max-Q est moindre, la chaleur dégagée aussi, et en toute logique il en va de même pour les performances. Mais l’écart est limité à 10 ou 15 % selon les premiers benchmarks mettant aux prises des configurations comparables. Le Full HD à 120 images par seconde, avec une profusion d’effets graphiques, est ainsi envisageable sur un ultra-portable de moins de 2 centimètres d’épaisseur. Un niveau de performances inespéré il y a encore quelques mois !

Le test de Digital Foundry (à réserver aux anglophones) montre que l’Asus ROG Zephyrus, incorporant un GPU GTX-1080 Max-Q, est, selon les jeux, plus rapide qu’un PC de bureau équipé d’une carte GTX-1070. Un résultat impressionnant !

NVIDIA s’est entouré de ses partenaires habituels (MSI, Acer, Asus, HP, Lenovo, Clevo, Aorus…) pour mettre au point le design Max-Q, qui s’apparente à une liste de préconisations dont celle-ci : le niveau sonore ne doit pas dépasser 40 décibels. C’est une bénédiction pour le joueur et, s’il prend les transports, pour ses voisins !

Il est même possible d’espérer encore moins de bruit grâce au Whisper Mode, qui ajuste dynamiquement le nombre d’images par seconde en fonction de profils de jeu préenregistrés. Le Whisper Mode n’est cependant pas une exclusivité de Max-Q et est disponible pour tous les circuits graphiques mobiles GTX-1000 de la série Pascal.

Les premiers portables labellisés Max-Q, tels que l’Asus Zephyrus, se distinguent aussi par leur sobriété esthétique. Voici donc l’autre intérêt du design Max-Q, outre la prouesse technique : la naissance d’un ultra-portable « gamer » à l’intention des joueurs qui recherchent une solution moins « tape-à-l’œil », mais aussi des professionnels nomades qui pourront alterner boulot et jeu vidéo sur une même machine.

Retrouvez le PC portable gamer Asus ROG Zephyrus sur Materiel.net