Pourquoi j’ai craqué pour un siège gamer !

Par Laurent J., technico-commercial chez Materiel.net depuis 10 ans, né entre deux enceintes et audiophile jusqu’au bout des orteils au grand dam de sa femme et de son banquier. Également grand collectionneur de musique de tout horizon (mais surtout de Soul, Jazz et Funk ) et joueur invétéré ( et vétéran ) de jeux vidéo.

Gamme Ak Racing

« Papa, pourquoi t’es tout tordu ? » C’est à partir de cette phrase sortie de la bouche de mon fils de trois ans que j’ai commencé à sérieusement me pencher sur la question de la chaise dite de joueur. Étiquette extrêmement réductrice même si je fais moi-même partie de cet univers. Mais cette question m’a taraudé un temps certain… alors si je peux vous en faire gagner du temps !

vieux fauteuil de bureau

RIP

C’est vrai que j’avais une fâcheuse tendance à me vautrer dans mon fauteuil de bureau classique. Vous savez, celui qu’on voit partout, avec son assise aussi dure que du bois, qui jadis cachait surement un peu de mousse mais qui s’est depuis longtemps désintégrée, celui qui couine, qui roule plus bien droit quand il roule encore, et qui descend même parfois tout seul. Bref celui qui, depuis bien longtemps déjà, aurait dû finir à la déchetterie mais qu’on garde quand même (comme les câbles des précédentes cartes mères ou la collection de porte-clés Kodak de mon collègue Jérôme).
Ce fameux fauteuil j’y ai passé beaucoup de temps (il avait l’âge de Materiel.net, un peu moins de 20 ans). Principalement à jouer oui, mais pas seulement ! À faire de la musique, à surfer, à regarder des films, à écouter de la musique… et à travailler aussi parfois.

J’ai donc commencé à me renseigner sur des fauteuils de bureau. À l’époque nous n’en vendions pas, c’était très confidentiel. Comme beaucoup, j’ai donc démarré par des recherches sur le web et j’ai vite déchanté. Le tarif était souvent exorbitant. De fil en aiguille je suis tombé sur des images de produits assez intrigants, au look de fauteuils de voiture tout droit sorties de jacky tuning. J’ai appris ce jour-là qu’il existait donc des chaises gamer.
Le prix était plus ou moins aligné sur les fauteuils de bureau haut de gamme, mais j’ai tiqué, j’y ai vu un moyen de vendre un produit bas de gamme au prix fort grâce à l’appellation gamer servie parfois à toutes les sauces. À l’époque, il y avait très peu de retours sur ces nouveaux accessoires, on les voyait dans le milieu de l’Esport mais quasiment aucun test n’avait été réalisé. J’ai donc abandonné mes recherches en me disant : « vous ne m’aurez pas » (tout en gardant l’idée dans un coin de ma tête parce qu’entre ce qu’on dit et ce qu’on fait…)

L’essayer, c’est l’adopter

Puis à force d’avoir mal partout, je m’y suis replongé. D’autres marques étaient alors apparues et de plus en plus de tests étaient également disponibles. Un des plus complet que j’avais trouvé à l’époque c’était celui de Hitek, il avait pour avantage de mettre l’accent sur l’aspect physiologique et de passer en revu quelques marques spécialisées. Cela m’a également donné envie de creuser un peu sur le côté « ergo-thérapeutique », je vous encourage à jeter un œil sur ce Wiki !

posture

Revenons-en aux chaises. Les retours sont globalement tous très bons alors pourquoi pas. Ce qu’il me manquait vraiment, c’était des comparaisons directes. Car à l’œil, difficile de les distinguer. Et les arguments sont souvent les mêmes, de la finition au design à la grille tarifaire. Pas vraiment évident de s’en sortir sans avoir la possibilité de les tester en personne. En plus, les constructeurs sortent des déclinaisons en fonction de la taille, du poids, du gabarit… Bref, ils ont (presque) réussi une fois de plus à m’écarter de mon projet.
Jusqu’au jour où… Marc, chef produit, les a rentrés au catalogue bien avant l’essor que l’on connait aujourd’hui ! J’ai pu lui poser plein de questions car il a eu l’occasion de faire le tour du sujet et en tant que joueur, on se comprend.
Il m’a surtout rassuré sur la qualité des produits et leur confort. Je lui ai également parlé de ma morphologie : je suis plutôt taillé comme un rock (pas vraiment : 1m78 pour 65kg tout mouillé) et j’avais peur de « nager » dans le fauteuil, de ne pas pouvoir suffisamment me caler et de maintenir mon dos droit. Il m’a alors parlé des coussins qui sont faits pour ça et de la possibilité d’avoir des réglages très fins. Il n’y a pas de « crans », on peut ajuster les choses au centimètre prêt. Il ne me manquait alors plus qu’une seule étape permettant de dissiper tous mes doutes… le test grandeur nature.

J’ai été envoyé en formation sur Paris. À Chelles pour être précis. Et Materiel.net ayant un magasin là-bas, je suis naturellement passé saluer mes collègues. Et là, en rentrant, c’est le choc ! Je tombe nez à nez avec Jessica Alba avec un fauteuil de chez AK Racing. Parfait, c’était une des options que j’avais envisagé. J’ai pris le temps de l’essayer et j’ai été agréablement surpris. Déjà par les finitions, très franchement c’est assez bluffant. Esthétiquement, on n’aime ou on n’aime pas mais il faut avouer que c’est travaillé et soigné. Malgré les multiples positions possibles, le siège ne couine pas et l’impression de robustesse est saisissante. Niveau confort, rien à dire, les deux coussins fournis permettent de maintenir son dos bien droit et de façon tout à fait naturelle. Autant vous dire que j’étais rassuré et même emballé. C’est clairement ces moments-là qui me rappellent que les magasins restent indispensables et sont l’allié ultime de la vente en ligne.

Restait la question du prix qui fait quand même réfléchir. À 300€ le siège, ça picote un peu. Disons que pour les lâcher dans une GTX1060 pas de soucis mais dans un périphérique… dur !

ak nitro de laurentDeux arguments ont réussi à me convaincre :
– je passe (et je ne suis surement pas le seul) des heures et des heures dessus et c’est de mon dos qu’on parle. On est prêt, pour certains, à dépenser 200€ dans un ensemble clavier/souris/tapis alors pourquoi pas dans un fauteuil qui en plus a un impact physiologique direct ?
– Certains de mes amis ont été interpelés par le prix de cet accessoire. Mais ont-ils été choqués de mettre 1000€ ou plus dans leur canapé trois places ? C’est comme ça que je vois la chose, une équation entre le nombre d’heure utilisée au quotidien, ce que ça m’apporte, et le prix. Ayant pris tout cela en considération je me dis que ce n’est clairement pas aberrant.

J’ai donc finalement craqué pour un AK Racing Nitro et je regrette une seule chose : ne pas l’avoir acheté plus tôt.
Mon petit doigt me dit que les fauteuils ne sont qu’un début et que les constructeurs ont tout intérêt à se lancer dans le mobilier. Trouver un bureau taillé pour nos ordinateurs (qui peuvent concurrencer un poney au garrot), esthétique, bien conçu avec des passes câbles intelligemment placés, et abordable… c’est quasi mission impossible.

Aller plus loin :
  • Maestro31

    J’ai opté pour ce fauteuil il y a plusieurs mois maintenant, je pourrais jamais revenir en arrière, le simili cuir est toujours aussi propre et sans défaut alors que le fauteuil à 80€ qu’il a remplacé commençait déjà à se détériorer faute de qualité. Après plusieurs centaines d’heures d’utilisation (et encore je sous estime peut être) il pourrait passer pour neuf. La mousse toujours aussi efficace, aucun couinement, il roule toujours aussi bien (j’ai du carrelage mal posé et on apprécie les grosses roues).

    Pour le bureau, regardez du coté d’Arozzi, je viens d’en faire l’acquisition et je regrette pas. 300€ tout de même sans les frais de port (20€ par UPS) mais plus de cable qui trainent ni sur le bureau ni dessous, profond, large et fournit avec un tapis de souris qui prend toute la surface du bureau. Là encore, j’aurais du mal à passer sur un autre type de mobilier après ça.

  • Johann Brassart

    Franchement, marque à éviter, oui c’est beau, oui on est bien installer, par contre les plastique ont tenus deux semaines sur le mien. Le piston à tenu deux mois, j’en ai acheté un (dispo sur materiel.net en pièce détachées, preuve que la marque est pas sereine sur ce point) une catastrophe également. Materiel.net n’est pas responsable ou juste d’avoir rentrer le produit à la limite. Mais je n’ai jamais fait de retour sav , pourquoi ? Parce que ça fait 20kg, qu’il faut le démonter, et que je n’ai rien en attendant (je vis dans un studio, j’ai pas d’autre chaise) ce qui n’ai pas (et je le conçois) pris en compte par le SAV. Bref 2/5 pour la marque, 3/5 pour materiel.net qui prends pas assez en compte les besoins en termes de SAV. Pour en revenir au sujet, un siège de ce type est un indispensable, le mien est condamner à être au raz du sol, mais l’assise est bonne, ce sont mes épaules qui douillent !

    • Laurent J

      Bonsoir,

      Attention de ne pas faire de conclusions trop hâtives, aucune marque ne peut se vanter de n’avoir aucun retour.
      Avez-vous retourné le piston acheté en SAV ? Cela permettrait à votre siège de ne pas être « condamné à être au raz du sol » 😉

  • SDF

    salut ! Super article et je partage complètement ton opinion. J’ai le
    même modèle que toi (mais en orange, pour allé avec ma config…) depuis
    bientôt deux ans. Je l’ai acheté pour les mêmes raisons que toi et je
    l’ai justifié avec les mêmes arguments !
    Et après presque 2 ans
    d’utilisations, je n’ai jamais eu un seul problème ! Pas un ! Pareil
    pour ma copine, (elle l’a depuis 6 mois environs).

    Bref, je suis
    passé devant ton article et je n’ai pas pu m’empêcher de l’ouvrir…
    Alors que je ne le fait jamais ! Car c’est pas tout les jours que je
    tombe sur quelqu’un d’autre que ma copine qui pense comme moi sur ce
    sujet ^^

    PS : Oui, l’achat de cette chaise a suscité un long débat avec mes amis…

    • Laurent J

      Hello !

      Merci beaucoup 😉
      Ça fait du bien de pas se sentir seul, je confirme ^^