Refroidissement des cartes graphiques : dans les coulisses de MSI

A chaque sortie de cartes graphiques, vous avez le choix entre les modèles des fondeurs NVIDIA ou AMD, les « reference design » ou « Founders edition », et ceux concoctés par les constructeurs, les « custom design ». Et évidemment, la différence n’est pas qu’esthétique. Chaque fabricant y greffe son expertise et notamment son propre système de refroidissement. Mais comment celui-ci voit-il le jour ? MSI nous a entrouvert les portes de sa R&D.

Souvenez-vous la récente sortie des GTX série 10 ou des dernières Radeon. Logiquement, NVIDIA et AMD sont les premiers à proposer ses cartes graphiques dites Reference design ou Founders Edition pour NVIDIA. Ce dernier terme a vu le jour il y a peu (la mention « reference design » était jugée peu attractive), mais sur le fond, on reste dans le même paradigme avec d’un côté, les CG des fondeurs, de l’autre, celles des constructeurs.

« Nous pouvons apporter une expertise extérieure pour que les puces qui nous sont fournies puissent s’exprimer à leur plus juste valeur » nous explique Kiattikhoun Limmany, Marketing Manager chez MSI.

A chaque génération de carte, il peut y avoir des différences à la marge mais deux éléments de distinction entre les modèles sont récurrents : le potentiel d’overclocking du GPU, souvent plus important sur les custom en raison d’une alimentation parfois plus importante, et le système de refroidissement. Car pour vous fournir une expérience fluide, il ne faut pas que votre carte graphique chauffe sous peine de lags à s’arracher la tête. D’où les systèmes de refroidissement propres à chacun.
Chez MSI, il peut s’appeler Twin Forzr, Aero ou encore Armor 2x. Des noms souvent mis en avant mais parfois méconnus.

Blower VS systèmes maison

Avant tout, revenons sur la différence de fond entre les refroidissements des Founders Edition et ceux des customs.
Les premières sont équipées d’un système dit blower, qui expulse l’air chaud à l’extérieur du boîtier. Avantage, il permet de ne pas conserver une température trop élevée dans le PC ce qui peut être particulièrement intéressant pour les amateurs de SLI ou CrossFire ou ceux dont le PC n’est pas bien ventilé. En contrepartie, ce système est souvent plus bruyant que ce que proposent les constructeurs.

Car ces derniers ont tous déployés un ou plusieurs systèmes de refroidissement nommés parfois « open-air » : a contrario des CG de NVIDIA ou AMD, l’air chaud est ici expulsé dans le boîtier. Le système est optimisé pour refroidir ces cartes et est souvent plus silencieux.

Twin Frozr premier du nom.

MSI en a fait une marque de fabrique symbolisée par son système de refroidissement le plus populaire, TWIN FROZR. S’il a été lancé en 2009, c’est son prédécesseur qui donne le ton.
En 2008 en effet, la marque sort un système de refroidissement baptisé Hybrid Freezer sur la 9600GT. Un ventilateur surmontant un radiateur à 4 caloducs permettait d’adapter les températures du GPU pour se rapprocher des systèmes de refroidissement passifs.

Un an plus tard, l’équipe de R&D dédiée aux cartes graphiques (chargée de travailler sur l’optimisation du refroidissement ainsi que sur l’intégration de ce dernier dans le carénage), composée de trois personnes, double les ventilos qui surplombent un radiateur à heatpipe. TWIN FROZR était né. Très rapidement, les itérations I et II du Twin Frozr sont conçues avec pour principaux changements, l’utilisation de composants haut de gamme Military Class (certifiés par une norme militaire assurant stabilité et performances) et des ventilateurs à hélices aérodynamiques.

Décomposition du refroidissement d’une CG MSI.

« Pour la 4ème génération du TWIN FROZR, nos ingénieurs se sont penchés sur la stabilité des cartes ainsi sur la maitrise de la consommation énergétique pour des performances extrêmes en jeu et en overclocking ! Les condensateurs Solid CAP et Hi-C CAP ainsi qu’un nombre plus important de VRM (Voltage Regulator Module, Module de régulation de tension, NDLR) font désormais partie de l’ADN TWIN FROZR » explique Kiattikhoun Limmany.

« La dernière pierre angulaire du TWIN FROZR arrive en 2014 sur le TWIN FROZR V avec les ventilateurs brevetés TORX » poursuit le Marketing Manager de MSI. Partie intégrante du Twin Frozr, ces ventilateurs comprennent deux types de pâles : des standards et des pâles de dissipation. « Nous avons découvert que l’association de pales de dissipation à des pales standards résultait en un flux d’air amélioré et en des nuisances sonores réduites. Pour délivrer encore plus de performances, les pales de dissipation arborent une forme légèrement courbée et ont été rapprochées les unes des autres. Ce nouveau design permet d’augmenter la pression de l’air ».

Aujourd’hui, TWIN FORZR est en version 6. Plus silencieux, doté de nouveaux roulements à billes (avec deux rangées au lieu d’une), il pousse plus loin les performances et le silence.
C’est une recherche permanente pour tous les constructeurs. Même si NVIDIA fait des progrès sur ses « Founders Edition », les MSI, Asus, EVGA et autres Gigabyte n’ont aucune intention de laisser les fondeurs seuls sur le marché d’autant qu’ils offrent d’autres atouts : un prix souvent inférieur aux modèles de fondeurs et des délais qui peuvent aussi être plus courts car ils ont « simplement besoin » de s’approvisionner en puces avant de les assembler à leur sauce.
Et ça, c’est tant mieux pour nous les utilisateurs…

En savoir plus sur les systèmes de refroidissements MSI

Voir toutes nos cartes graphiques MSI

  • Viloki

    Bonjour !

    Possédant une carte graphique MSI GeForce GTX 1060 Gaming X elle est très silencieuse avec son refroidissement semi-passive, mais j’aurais une question à ce niveau là, est-ce qu’il y a aucun risque que la carte ne démarre pas ces ventilateurs au-delà des 60°C et à cause de cela provoque une surchauffe de la carte graphique ?

    Pour ma part je ne pense pas que cela pourrais causer problème car je pense et même plutôt certain à 99% que ce système est étudier pour éviter toutes pannes.

    • Bonjour Viloki,

      Si les ventilos de la carte ne démarrent pas à 60°, c’est surtout qu’elle est en panne et là, effectivement, le risque existe.

      • Viloki

        Mais je ne pense pas qu’elle pourrait tomber en panne maintenant enfin on ne sait jamais mais bon … 🙂