fbpx

Yann-CJ23 : « Je suis fier de ma communauté ! »

Roi du Air Kill sur Fortnite, spécialiste du basket (enfin surtout des sneakers), héraut du jeu de mots foireux et aussi papa, Yann-CJ23 nous a reçu dans son repaire en région parisienne. Celui qui s’est fait connaître sous le pseudo CoDJordan23 y prenait possession de son nouveau PC, le Daddy PC puisque Yann est désormais équipé par Materiel.net. Nous n’allions pas manquer l’occasion de lui poser quelques questions…

Matblog : Tu t’es fait connaître avec le pseudo CodJordan23. C’est parce que tu es fan de Scottie Pippen ??

Yann : Attention, tu vas m’énerver ^^. Plus sérieusement, lorsque j’ai commencé en 2011, je ne voulais pas mettre mon prénom, je ne savais pas si cela allait durer. J’étais fan de Jordan et j’ai cherché sur YouTube un pseudo libre. Il y en avait déjà des milliers mais à l’époque, je jouais à Call Of Duty et c’était assez fréquent de rajouter COD devant son pseudo.
Aujourd’hui, je privilégie Yann-CJ23. Se faire appeler par son prénom, cela enlève de la distance. Et puis, CodJordan23, cela fait un peu à l’ancienne maintenant.

M : Tu as commencé l’aventure il y a près de 7 ans. Que faisais-tu avant ?

YCJ23 : J’étais juriste dans la fonction publique. Rien à voir ^^. Je faisais de la rédaction de contrats et des réunions à foison. Les quatre premières années de stream, j’ai d’ailleurs mené les deux activités de front.

M : Justement, qu’est-ce qui a fait que tu t’es lancé dans la vidéo sur le Web ?

YCJ23 : Ce sont mes amis qui m’ont poussé. Je suis le stéréotype du gars qui fait rire les autres, qui fait le pitre, depuis longtemps. On me disait alors que les vidéos commençaient à « prendre » sur Internet. Moi, je ne voulais pas trop montrer mon image. Or les vidéos de jeux vidéo permettent de moins se montrer. Finalement, le jeu a été un support pour mes blagues de beauf. Je ne suis pas un spécialiste du gaming. Or, dès que tu es sur le Web, les gens pensent que tu es un pro !

Au début, je jouais à Black Ops 1 mais j’étais (déjà NDLR ^^) mauvais ! C’était alors la mode des tutos et en voulant m’améliorer, je tombe sur DiabloX9. Je me rends compte que son contenu plaît et je le constate aussi en découvrant Beastmod3, un Canadien qui fait des vidéos où l’humour est également bien présent. Je me suis donc dit que j’avais ma place. Je lance une partie, j’enregistre et je dis à mes potes d’aller la voir. 24 vues et 2 abonnés plus tard, je sors une autre vidéo. J’enchaine et commence à faire des voix type commentateur sportif. La chaine CODQG me propose alors de relayer mes vidéos. Je passe de 27 à 400 abonnés, on commence à me demander des vidéos, des Youtubers plus connus me sollicitent, bref, j’émerge. Ce n’était pas la même époque mais cela a fait un peu le buzz et j’ai pris 30 000 abonnés.

Yann en stream, ça donne ça… sauf que ça bouge, c’est des vidéos… Le mieux c’est d’aller voir ^^

M : Et d’une passion tu en as fait ton métier…

YCJ23 : J’ai eu et ai toujours plein d’opportunités. Mais je ne pouvais pas tout faire avec mon métier. J’ai même loupé certaines de ces opportunités. On commençait à me payer et il a fallu que je choisisse. Je pourrais bosser 7 jours sur 7 mais j’ai une famille et c’est elle que je privilégie.

M : Dans ce cadre, comment t’organises-tu du coup ? Ce ne doit pas être simple…

YCJ23 : Si je prends le mois dernier par exemple, je m’occupe de la famille le matin puis me prépare pour streamer de 10h à midi puis de 14h à 17h. C’est un choix, je pourrais faire plus de streams et plus d’argent mais j’ai déjà essayé le soir avec mes filles (et ma femme :p) à côté, ce n’est pas top.
J’ai aussi des créneaux où je m’habitue aux jeux sans streamer. Pour les vidéos sur YouTube, c’est un peu pareil mis à part que je monte le soir. Ça ne fait pas de bruit !

Rare Pic : Yann sans casquette !

M : Quel bilan tires-tu de ces années de streams ?

YCJ23 : Je sais que ça ne durera pas longtemps et que je me fais vieux. Mais j’ai grandi avec les jeux vidéo, j’ai gagné en maturité avec YouTube aussi et on continue à me suivre. Je suis fier de ma communauté ! Et peut-être que je serais encore là à 50 ans…

M : Quels conseils donnerais-tu à un gamer qui veut se lancer ?

CYJ23 : De prendre une DeLorean et de commencer avant moi ^^. Sérieusement, se lancer aujourd’hui dans le gaming, si c’est pour faire comme tout le monde, il n’y a aucune chance de réussir. Il faut se démarquer or maintenant, il y a tellement de monde ! D’autant qu’il y a de plus en plus de professionnels, avec leur équipe de tournage, leur monteur…

M : Quels sont tes projets et envies à venir ?

CYJ23 : Rester sur le stream de jeux vidéo et proposer des choses plus abouties et variées sur ma chaine YouTube.

M : Tu ne prévois pas de nouveau single avec Oz One ?

YCJ23 : Non. Si l’envie vient, on le fera. Je veux faire une chanson sur les chaussures en revanche, avec une copine qui chante très bien et je pense faire la musique. Pourtant, je ne suis pas un bon musicien mais quand je « joue à la bouche » ce que j’ai en tête, mes potes musiciens comprennent ^^.

M : Reparlons un peu gaming. CoD, c’est du passé et tu es à fond sur Fortnite en ce moment…

YCJ23 : Les purs FPS, ça ne m’intéresse plus trop. J’aime la mode du Battle Royale du moment. Il y a plus d’objectifs et le côté « être le meilleur de la map » est top. Mais un jour, cela va s’essouffler.

M : Tes jeux préférés ?

YCJ23 : En ce moment, Fortnite. Mais de tous les temps je dirais la licence NBA 2K avec une préférence pour le 12. Sinon, il y a évidemment Mario Kart sur SNES.

M : Y a-t-il une vidéo dont tu es le plus fier ? Et inversement ?

YCJ23 : La plus mauvaise n’est pas la première, il y en a d’autres. C’est la première fois où je me suis fait avoir par l’appât du gain je pense, en parlant d’un jeu sur tablette. Je ne ferai plus jamais ça, c’est bien payé mais ennuyeux à faire. Et quand on se force, cela se voit.

Maintenant, je ne fais que ce dont j’ai envie et j’accepte 10% de ce que l’on me propose environ.

La vidéo qui me rend le plus fier c’est le clip « Time to play ». C’est exactement ce que je voulais. Nous avons fait la musique en 1h30, le tournage en 4h, ce fut rapide pour un super résultat. Mes amis se sont arrachés pour moi et, ça, j’en suis fier. On sent la touche « maison » dans un rendu quand même professionnel.

M : Tu es désormais équipé… par nous ! Comment cela s’est-il passé ?

YCJ23 : Nous nous sommes rencontrés à la Paris Games Week. Stéphane (le responsable PC et composants, NDLR, voir son portrait) m’a interpellé et a essayé d’arracher mon T-shirt en pur fan qu’il est ^^ .
J’ai bien aimé cette rencontre car c’est le contact humain qui a prévalu et il est vraiment fan de ce que je fais. Quelques temps plus tard, j’ai repris le contact et cela a collé direct.

Le Daddy PC, quelque peu personnalisé !

M : C’est ainsi que désormais tu joues sur un Daddy PC, un ordinateur fait sur mesure pour toi et tous ceux qui veulent jouer et streamer…

YCJ23 : J’adore jouer sur PC mais je n’y connais rien. C’est paradoxal. J’ai essayé il y a longtemps de monter un ordinateur. Là, il est dans ma cave, faut que je lui mette de la RAM ^^. Pour le Daddy PC, j’ai donné la composition de mon ancien setup et j’ai dit à quoi je jouais. Vos équipes ont ajusté et fait le reste.

M : Mais pourquoi ce nom de Daddy PC ?

YCJ23 : Parce que je suis le Daddy Monster !! Gotaga avait sorti le premier pseudo de guerrier, le French Monster. Cela a fait boule de neige. Et comme je suis un des rares pères de famille du milieu…

Retrouvez Yann-CJ23 sur Twitch

Sa chaine YouTube