50 nuances de tapis de souris

Par Marc “Kyramla” Stocker, chef produit périphériques et surtout gamer assidu, même s’il vous dira que c’est « pour tester les produits ». Passionné, Marc l’est autant des jeux en eux-mêmes que de tout ce qui gravite autour, des périphériques gaming aux déclinaisons culturelles en passant par l’esport.

« Quoi ? Comment ? Un article sur un tapis de souris ? Mais c’est absurde ! Un tapis c’est un tapis ! Tu ne vas quand même pas m’apprendre quelque chose sur un tapis de souris, il n’y a rien à savoir de toute manière ! Si ? » – Entendu sur Discord. Et pourtant…

Au risque de vous étonner, un tapis de souris est le fruit de plusieurs technologies et de R&D de la part des constructeurs. Il est surtout essentiel à tout joueur qui se respecte ! Partenaire indispensable de votre souris (gaming bien sûr), rangez immédiatement cette BD que vous utilisiez ou ce bout de carton qui traînait. Je n’évoquerai même pas ceux qui n’utilisent aucune surface et jouent directement sur le bureau.

Tout ce qui n’est pas un tapis de souris est à prohiber pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, le suivi de la course du curseur sera hasardeux en raison d’une surface potentiellement irrégulière.
Ensuite, et c’est tout aussi important, utiliser votre souris directement sur un bureau peut user les patins prématurément.
Enfin, le budget à allouer à un tapis de souris correct est dérisoire (à peine 10€ pour un setup gaming !), donc vous n’avez aucune excuse pour ne pas prendre soin de votre souris et de ses performances !

Un tapis c’est un tapis, Non ?

Demandez donc à Aladdin si un tapis c’est un objet banal tiens ^^
Un tapis de souris est soumis à plusieurs critères bien précis que vous devrez impérativement prendre en compte avant de faire votre choix.

Taille
Que vous jouiez en déplacement sur votre PC portable, chez vous sur un coin de bureau ou au contraire si vous avez un bureau entier à votre disposition, la taille sera un critère incontournable. Cela va aussi dépendre de votre sensibilité (de souris) lorsque vous jouez.

En effet, un joueur avec une haute sensibilité aura tendance à faire des mouvements de poignets de faible amplitude, une taille importante n’est donc pas nécessaire. Au contraire, un utilisateur de basse sensibilité aura tendance à avoir une amplitude plus grande. De facto, une taille minimale de tapis de 350 x 280 mm sera recommandée. Encore une fois, à chacun sa préférence.

Si vous hésitez et que vous êtes un joueur de haute sensibilité (supérieure à 2400 dpi), prenez la taille au-dessus ! En général, les joueurs professionnels recommandent une sensibilité la plus faible possible, alors n’hésitez pas à vous entraîner !

Matière
Il existe plusieurs types de matière pour un tapis de souris, pour un rendu bien précis : un tapis rigide ou souple. On trouve principalement des modèles en tissus ou en plastique avec également quelques références en aluminium.

Mais la matière ne doit pas être un critère déterminant dans votre choix. Gardez simplement en tête les caractéristiques d’un tapis souple par rapport à un tapis rigide : celui-ci tient mieux en place sur votre bureau à partir du moment où sa base est caoutchoutée.

Ensuite, attention au transport. Un tapis souple se roulera (risque d’écrasement mais simple à transporter), tandis qu’un tapis rigide se glissera sans pouvoir changer de forme et risque d’être encombrant.

Avec le Vespula, Razer propose un tapis à repose-poignet mais surtout double face, lisse ou rugeuse. Comme Roccat avec son Alumic.

Surface / texture
Un grand débat anime les experts de tapis de souris à travers le monde depuis des générations (au moins tout ça)… un tapis doit-il être lisse ou rugueux ? Il s’agit ici également d’une préférence propre à chacun : un tapis lisse va s’efforcer de minimiser les frottements avec votre souris, tandis qu’un tapis dit « rugueux » va au contraire apporter un léger relief.

Il en résulte une course de la souris plus ou moins fluide qui va permettre de gagner en vitesse ou en contrôle : à la manière d’un pneu, plus vous « accrochez », plus vous êtes précis. Cela sera à déterminer en fonction de votre sensibilité, votre souris, votre ressenti… c’est vous qui décidez.

A noter qu’un tapis rigide sera quasi-exclusivement lisse, tandis qu’un tapis en tissu aura l’avantage de proposer les deux surfaces en fonction des modèles. Certains modèles de tapis rigides proposent une double face, façon astucieuse de la part du constructeur de toucher les deux clientèles avec un seul produit.

Les petit « plus » toujours appréciables (ou pas)

En plus des critères indispensables de sélection évoqués ci-dessus, on peut être amené à rencontrer des tapis de souris qui bénéficient d’avantages par rapport à d’autres.

Repose-poignets
En général rencontré sur les tapis de bureautique, un repose-poignet en gel est directement intégré au tapis pour plus de confort heure après heure. Très utile dans le cadre d’une activité de bureau, cela l’est un peu moins pour un joueur assidu. En effet, cela implique que le poignet reste immobile (ou tout du moins bouge peu), ce qui implique également une sensibilité très élevée. Trop élevée peut-être ?

Coutures (durabilité)
On pourrait presque qualifier ce critère d’indispensable tant il a son importance sur un tapis en tissu. Il s’agit ici d’une couture qui va venir border tout votre tapis. Aucune incidence sur ses performances, vous verrez cependant une incidence sur sa durée de vie qui s’en trouvera considérablement rallongée.

Exit l’effilochement prématuré que vous avez connu sur votre précédent tapis ou le tissu qui se décollait de son épaisseur de mousse, tout est bien maintenu en place, année après année.

 

L’Asus ROG Sheath est un tapis grand, souple et à coutures !

Design
On ne peut pas faire plus subjectif ! Certains ne vont jurer que par un tapis uniformément noir, tandis que d’autres vont apprécier un certain design sous leur souris. Cela est à déterminer en fonction de vos goûts personnels, mais également en fonction de votre bureau, du reste de vos périphériques…

 

« Attends, j’ai pas branché mon tapis »

Nouveauté depuis peu, les premiers tapis à brancher en USB sont arrivés ! Proposant des fonctions annexes à la simple glisse de votre souris, ils s’affichent surtout à des tarifs très élevés par rapport aux autres tapis (minimum le triple pour la même surface de glisse). Donc réfléchissez bien avant d’en faire l’acquisition !

RGB
J’avais déjà évoqué ces tapis particuliers dans un précédent billet sur le RGB, n’hésitez pas à le consulter pour une vision plus globale sur ces trois lettres magiques.

Un tapis RGB va intégrer une bordure lumineuse paramétrable parmi 16,8 millions de couleurs afin d’harmoniser votre tapis au rétro-éclairage de vos autres périphériques. Il s’agit ni plus ni moins d’esthétique, chacun sera juge de la pertinence de cette fonctionnalité que l’on retrouve dans des tapis à partir de 70€ environ. Aujourd’hui, seuls Corsair, Razer et SteelSeries ont emprunté cette voie, mais il serait étrange que les autres constructeurs ne les suivent pas sur cette route dans le futur.

Avant votre achat, cherchez absolument des vidéos live de ce tapis, car il ne s’agit pas d’une unique bande de LEDs. Plusieurs LEDs sont disséminées sur le pourtour du tapis pour un rendu global harmonieux, mais cela peut vous déplaire car l’éclairage n’est pas totalement uniforme !

Quoiqu’il en soit, je ne peux que recommander d’acquérir ces tapis uniquement si vous avez déjà un setup complet d’une marque bien définie. L’intérêt est ici l’harmonisation par des effets bien particuliers, qui ne sont possible que si tous vos périphériques sont de la même marque.

Lui aussi double-face, le Steelseries QCK Prism arbore une bande LED RGB.

Chargeur sans-fil
Ici aussi on retrouve un tapis à brancher en USB, mais pour une raison pratique et non plus esthétique : un chargeur sans-fil est inclus dans le tapis !

Ce dernier peut servir soit à recharger votre téléphone portable/tablette s’il est compatible, soit à recharger votre souris sans-fil pendant que vous jouez ! C’est-ce que propose Logitech avec sa technologie « Powerplay » qui équipe son nouveau tapis éponyme. Seules quelques souris sont compatibles à ce jour (G703 & G903) et la disponibilité est annoncée pour la fin d’année. Après 4 ans de recherche, Logitech répond enfin à une attente des amateurs de souris sans-fil : jouer sans avoir à regarder l’autonomie !

A suivre de près en tout cas, il serait étrange que le reste des concurrents, là encore, ne réagisse pas à cette annonce…

Vous l’aurez compris, le choix de votre tapis de souris n’est pas à négliger et doit être réfléchi, au même titre que vos autres périphériques. Ne faîtes pas l’impasse dessus en vous disant ”S’il me reste des sous à la fin de ma conf je prendrai un tapis”, mais prévoyez une ligne directement dans votre budget.
En fonction de votre utilisation et de vos goûts personnels, il existe forcément un tapis qui répondra parfaitement à vos attentes, prenez votre temps pour le trouver ! La meilleure façon de la choisir ? L’essayer (ça tombe bien, vous pourrez le faire dans nos magasins #jdcjdr).

 

Voir tous nos tapis de souris

  • Martin

    Merci pour l’article ! Perso je préfère le souple, XXL pour poser clavier et souris, même si je ne fais pas glisser mon clavier x) et noir avec juste l’inscription de la marque.