fbpx

Phablette, parce que le smartphone est trop petit et la tablette trop grande

Elle est trop grosse ma phablette ? Et bien il faut s’y faire car ces smartphones aux écrans XXL se font légion. Si les nouveautés smartphones et surtout tablettes sont moins fréquentes qu’il y a quelques années, c’est que les phablettes concentrent en effet toute l’attention des constructeurs.

phablette sony

Alors, une phablette, est-ce une petite tablette ou un gros smartphone ? Certains disent qu’il est impossible de répondre à cette question. De notre côté, nous pensons qu’y répondre, c’est définir l’usage que l’on veut faire de ce mobile au nom-valise né de la compression de smartphone et de tablette.

Posons le décor. Celui du smartphone est sans cesse en mouvement. Digne héritier du téléphone GSM, il accompagne partout son propriétaire qui l’utilise pour communiquer d’une main avec ses congénères, soit en leur parlant, soit en leur écrivant brièvement. Lorsqu’il n’est pas en service, il voyage dans une poche ou dans un sac.

A l’inverse, la tablette évolue dans un monde plus sédentaire. C’est un mobile dont on utilise l’écran tactile avec deux mains lorsque l’on est assis. Ou allongé. Sauf avec des logiciels comme Skype, on ne parle pas à sa tablette. Quand son utilisateur ne s’en sert pas, il s’en sépare et le pose.

La phablette se distingue du smartphone et de la tablette par la taille de son écran. Plus grande que celui du premier, plus petite que celui de l’autre. Alors que les usages évoluent, ses ventes, selon IDC, devraient connaître une croissance à deux chiffres tandis que celles de ses deux « ancêtres » s’effritent.

Un écran plus grand pour plus de multimédia

Meizu M3 Note gris

Le Meizu M3 Note fait partie de ces phablettes performantes positionnées sous les 200€.

Selon Deloitte, un utilisateur anglais de smartphone sur quatre peut passer une semaine sans passer d’appel. Quant à Lenovo, il avance que les appels téléphoniques ne représentent plus que 5 % de leur temps d’utilisation totale, le reste étant consacré à surfer, à chatter, à jouer ou à regarder des vidéos. Pour ces usagers mobiles, la taille de l’écran importe évidemment plus que tout. Les phablettes sont faites pour eux.

Même constat pour près de 20 % des Américains qui déclarent que leur principal, voire leur unique accès à Internet est leur mobile (Pew Research) ainsi que pour tous ceux qui travaillent plus en déplacement que derrière un bureau. S’il est bien question d’un compromis lorsque l’on s’intéresse à la taille de l’écran – trop grande pour être tenu d’une (petite) main, trop petite pour un aussi bon confort que celui d’une tablette ou d’un notebook -, la plupart des phablettes sont, sans ambages, des smartphones gonflés aux stéroïdes pour tout le reste de leurs caractéristiques. Lesquelles n’ont rien non plus à envier aux tablettes.

Sur le créneau en forte croissance des phablettes, nous sommes en pleine phase de surenchère technologique, l’époque bénie pour les technophiles pendant laquelle les constructeurs font assaut d’innovations avant qu’ils ne passent en phase d’optimisation du rapport « qualité/prix ».
Derrière leur écran de 13,97 cm de diagonale (5,5″) à 16 cm (6,4″), les phablettes d’aujourd’hui, ce sont des processeurs dernier cri, quadri ou octocœurs, adossés à une taille mémoire conséquente (minimum 3 Go), un affichage en haute définition (jusqu’à 2560×1440) et des appareils photo de 12 MP à 21 MP (mégapixels). Tout le reste est à l’avenant sans que l’autonomie, à usage équivalent, soit moins bonne que celle des smartphones. La taille des batteries s’adaptant à celle de l’écran.

Une chose est sûre, l’engouement est tel que ces smartphones taille XXL se répandent à vitesse grand V et nombre de constructeurs proposent maintenant un ou plusieurs modèles de phablettes. De fait, ils deviennent plus en plus accessibles avec désormais un vrai choix sous les 200€.

Une phablette est-elle faite pour moi ?

Répondre à cette question implique donc de cerner son usage et de faire un choix « pratique ». Cerner son usage car si votre smartphone est principalement un outil de téléphonie agrémenté d’un usage non régulier du multimédia, vous n’avez guère besoin du grand écran d’une phablette. Le choix pratique implique lui de bien évaluer l’ergonomie que propose un écran de grande taille mais aussi les « contraintes » que cela implique d’avoir un appareil assez long et large, pas toujours facile à ranger au quotidien.

En revanche, si la lecture du Web, visionner des photos et jouer sont des usages habituels pour vous, nul doute qu’un grand écran sera vite adopté !

 

Découvrez toutes nos phablettes !