Spark : quand le streaming devient de l’entertainment

Par Marc “Kyramla” Stocker, chef produit périphériques et écrans PC et surtout gamer de premier ordre (rien à voir avec Star Wars). Passionné, Marc l’est autant des jeux en eux-mêmes que de tout ce qui gravite autour, des périphériques gaming aux déclinaisons culturelles en passant par l’esport.

cover-article-2

Esport. C’est un peu le mot à la mode ces derniers temps, depuis que quelques grands noms connus du grand public s’y associent (oui c’est toi que je regarde cher PSG). Il n’est désormais plus le hobby pour ados attardés que décrivaient les médias et fait naître de nombreuses initiatives, projets et entreprises. C’est le cas de Spark

Il ne peut plus se passer une semaine dans l’esport sans apprendre la création d’une équipe, l’acquisition d’une autre, la formation d’une ligue ou que sais-je encore. Des opportunités se créent, comme c’est le cas pour tous les marchés émergents. De nouveaux usages se dessinent, tels que le streaming et bien évidemment, certains acteurs deviennent rapidement leader (coucou Twitch). Ce sont ces streamers qui font vivre l’esport, soit en retransmettant des compétitions, soit en offrant leur expertise et leurs conseils aux joueurs avides de progresser. Et d’autres le font totalement pour le fun, ne les oublions pas !

Pour tous ces acteurs, le virtuel est une barrière difficile à franchir pour être proche de son public et améliorer l’expérience des viewers. Certes, avoir une élocution impeccable et une webcam de bonne qualité est important. Réagir à son chat l’est tout autant, mais comment aller plus loin ? Comment proposer une expérience plus interactive, plus naturelle ? C’est là qu’intervient Spark qui vient offrir aux casters et streamers une solution pour dynamiser leurs contenus. Pour une fois, nous avons l’occasion de nous pencher sur un acteur de l’esport qui n’est ni un joueur, ni un sponsor, ni un éditeur de jeux. Spark n’en est qu’à ses prémices et nul ne peut lire l’avenir mais ce projet souligne toute la dimension business de l’esport et ce qui en découle.

Spark ? Kézako ?

Le projet Spark a été imaginé par 4 étudiants passionnés de jeu vidéo, d’esport et de nouvelles technologies. Ceux-ci sont partis d’un constat simple : les streams de jeux vidéo qu’ils aimaient suivre manquaient d’interactivité.

C’est ainsi que le projet Spark a vu le jour. Cette application pour les streamers (qu’ils soient sur Twitch, YouTube ou Dailymotion) leur permet d’interagir avec leurs viewers en temps réel et facilite des échanges immédiats et variés avec plusieurs centaines de personnes simultanément. Mais attention, Spark ce n’est pas uniquement pour les diffuseurs, c’est également un outil qui permet à chaque utilisateur d’être prévenu lorsque son streamer favori est en ligne.

Il est devenu un véritable projet professionnel lors du startup week-end de Nantes (septembre 2016) où Spark a décroché la seconde place. Depuis, tout s’accélère ! De 4 (deux designers et deux développeurs), l’équipe de ce qui est désormais une startup est passée à près d’une dizaine de personnes pour un développement exponentiel.

Nul besoin d’un logiciel à télécharger, tout se passe par le navigateur Google Chrome. La première extension devrait s’intituler Spark for Streamer et est en cours de préparation. Comme son nom l’indique, il s’agit de la version dédiée à ceux qui souhaitent rajouter de l’interactivité dans leur stream.

Spark for Streamer

sparkstreamer1Cette interactivité prend la forme de plusieurs actions mises à disposition :

La première est le vote. Cela paraît simple, mais l’équipe de Spark a constaté que dès qu’un vote devait être organisé sur un stream, l’intégration n’était jamais aisée et cela se faisait régulièrement par un site tiers. Ainsi, si on doit prendre l’exemple de League of Legends, le streamer pourra désormais lancer un vote en temps réel pour poser des questions à ses viewers, comme « On joue avec quel champion ? » ou encore « On part sur quelle lane ce soir ? ». Ce genre de questions personnalisables permet de faire en sorte que le viewer ne soit plus seulement spectateur, mais véritablement acteur !

La deuxième action disponible (encore en développement à l’heure où j’écris ces lignes) est le mini-jeu. Qu’il s’agisse de jeux de hasard ou de jeux d’adresse, il est possible pour le spectateur de s’occuper pendant une phase de chargement ou pendant une pause dans le stream de quelques minutes. Pour le streamer, c’est un formidable outil pour capter son audience et éviter qu’elle ne parte pendant ces temps morts, tandis que le viewer de son côté a accès à un contenu exclusif pour quelques minutes. Cela peut rendre le système de giveaway plus intéressant qu’un simple tirage au sort. Par exemple, si on trouve sur une chaîne « le plus gros score dans les 15 prochaines minutes remporte un clavier gaming », l’implication des joueurs sera bien plus importante que pour un simple tirage au sort !

De nouvelles actions et fonctionnalités devraient ensuite être implantées régulièrement pour faire de Spark un outil incontournable. Tout cela permet une interactivité accrue et donc une fidélisation augmentée pour le streamer. De plus, c’est extrêmement simple à gérer car tout se fait via une extension directement dans le navigateur, nul besoin d’un logiciel supplémentaire qui viendrait ralentir le PC !

On me glisse même dans l’oreillette que l’équipe de Spark travaillerait sur des interfaces et votes personnalisés selon le streamer, mais je ne peux pas vous en dire plus…

Spark for Viewer

Cette seconde extension est totalement différente de la première avec des fonctionnalités bien différentes, tout en étant complémentaire. En tant que viewer, vous pouvez choisir de suivre une chaîne précise et ainsi être notifié lorsque le stream est actif. Il n’y a aucune limite au nombre de streamers suivis et l’ajout se fait en quelques secondes ! Cela fonctionne même si le streamer n’utilise pas l’extension lui-même.

Ce système d’abonnement à un streamer permet de recevoir une notification lorsqu’il se connecte, mais également lorsqu’il lance un événement (mini-jeu ou vote). Soyez donc certain de ne rien rater de l’activité de votre chaîne favorite. La notification prend la forme d’une bannière sur votre bureau qui ne fait pas de bruit afin d’éviter toute intrusivité. Bien évidemment, ce système de notification est désactivable via les paramètres de Google Chrome pour ceux qui le désirent.

interface_viewer

Spark for Viewer est donc une excellente solution si vous souhaitez vous tenir informé de l’activité ainsi que si vous souhaitez participer aux mini-jeux et giveaways organisés.
Si cela vous tente, téléchargez l’extension Spark.

A titre personnel, je ne saurais que trop vous conseiller de télécharger l’extension et de vous faire votre propre opinion. Ce genre d’initiatives est encore trop rare dans le secteur du gaming pour la négliger. Au final, peut-être que Spark ne sera qu’un pétard mouillé pour les streamers… peut-être également que cela deviendra indispensable. Cela dépendra de l’implication de l’équipe, du suivi applicatif et des features qui seront implantées. Spark est attendu au tournant car ces promesses semblent trop belles pour être vraies. A eux de nous prouver le contraire !

 

4 questions à Zoarre, co-fondateur de Spark
zoarreGamer passionné et étudiant en informatique, Zoarre est l’un des pionniers de l’aventure Spark. Fondu d’esport et de stream, il transforme son hobby en un véritable projet professionnel via l’avènement de cette startup.

Comment passe-t-on de gamer à entrepreneur ?

Ça s’est fait sur le coup, ce n’était pas forcément prévu de passer auto-entrepreneur. Mais travailler sur un projet dans un secteur qui me tient à cœur est important et me permet de me perfectionner au niveau technique. Je n’y ai vu que des points positifs et très peu de négatifs. Au final, on devient entrepreneur mais on reste avant tout un gamer.

J’ai vu que vous aviez été 2e dans le concours Nantes Digital Week. Ça fait quoi ?

Ça fait énormément plaisir !C c’était un peu l’épreuve du feu pour notre idée, voir si elle dépassait le stade de concept évoqué autour d’une bière ! C’est lorsqu’ils ont annoncé notre seconde place qu’on a réalisé qu’on tenait quelque-chose qui pouvait avoir de la valeur si on la travaillait bien. Ça rassure et on se rend compte qu’on est plus les seuls à croire en notre projet.

Quels sont vos projets futurs ? Un spark V2 ? Totalement autre chose ?

On va d’abord se concentrer sur la première version de Spark afin de rendre l’expérience utilisateur géniale. On veut devenir incontournable et la référence pour les viewers lorsqu’ils veulent regarder un stream. On a beaucoup de projets dans les tuyaux, qu’il s’agisse de features supplémentaires comme les mini-jeux, des partenariats… On ne se coupe pas de nouvelles idées car tout peut devenir une feature ! Notre critère reste l’excellence et la fluidité car c’est seulement ça qui fera le succès de Spark. On a bien d’autres idées pour rajouter de l’interactivité, intégrer de l’entertainment dans le stream, en faire un spectacle qui se construit au fur et à mesure entre le spectateur et le présentateur. Faire en sorte que le viewer interfère avec le streamer est l’une de nos pistes de réflexion (en désactivant son clic droit pendant 5 secondes par exemple…). On veut être l’outil qui permettra au stream de se professionnaliser.

Un petit indice sur une date de sortie ?

La première version est déjà disponible pour les viewers et la version pour streamer est en cours d’implantation. N’hésitez pas à nous rejoindre sur Twitter (https://twitter.com/SparkExtension) pour rester au courant !

  • Little Jon

    J’aurai bien test pour le fun mais je suis sur Firefox. Dommage pour moi…

    • Simon Timssale

      On va tâcher de vite rendre ça disponible sur Chrome 😉 @SparkExtension sur Twitter tu le sauras dès que c’est dispo !

      • Sur Firefox on imagine 😉 Kepp going !